20% de réduction supplémentaire sur tous nos sacs à langer [ code promo : RENTREE2019 ]

Comment savoir si je fais bien ?


L’arrivée d’un bébé est source de beaucoup de questionnement pour une maman, surtout lorsqu’il s’agit du premier enfant. Une multitude de questions se précipitent dans nos têtes et pour ne rien arranger la pression sociale devient de plus en forte pour être une « maman parfaite ». En effet, les réseaux sociaux regorgent de mamans merveilleuses : mères accomplies, working-girls de talent et amantes passionnées.

Alors si vous le permettez, nous allons légèrement recadrer le débat :

Personne n’est parfait.

maman parfaite

Instagram en particulier, nous renvoie une image idyllique de la parentalité où tout n’est qu’un champ de roses et l’on va de joie en joie dans un cercle vertueux infini. Cette image édulcorée de la réalité ne poserait pas de problèmes, si elle était réellement interprétée comme elle devrait l’être, à savoir : une vision partielle de la vie d’une mère.

Mais aujourd’hui beaucoup de jeunes mamans se mettent une pression « de dingue » pour devenir l’une de ses « wondermom » virtuelles toujours impeccables et finissent par se dévaloriser ne se pensant pas à la hauteur, pas assez parfaite.

Etre parents est le métier le plus difficile du monde, non pas parce que vous allez être fatiguées par les nuits blanches, vivre à 100 à l’heure entre le boulot, les enfants, la maison, la famille, les amis… Non tout cela se gère bien, à condition de ne pas fixer la barre trop haute.

Non, ce qui est réellement difficile est de savoir si l’on fait le bon choix pour son/ses enfant(s). Cette question vous vous la poserait tous les jours, parfois pour des bêtises, parfois pour des sujets plus sérieux. Alors vous irez sur internet, lire des blogs, comme le nôtre, à la recherche d’avis extérieurs et vous en trouverez.

Mais trouverez-vous réellement la réponse à cette fameuse question :

Est-ce que je fais ce qu’il faut pour mon bébé ? 

Avant de poursuivre votre réflexion dites-vous qu’il n’y a que deux personnes qui ont la réponse : vous et votre enfant.

Chaque être humain est différent et procède ses propres envies, son propre caractère et ce, dès la naissance. Vous prendrez les conseils et les avis d’autres personnes mais un final ce sera à vous de trouver la réponse.

Pour illustrer cela, je vais vous parler d’un exemple tout simple, vécu lorsque mon fils venait de naître. J’étais encore à la maternité et celle-ci proposait un cours de massage pour bébé. Curieuse de nature, je me suis dit que serait sympa d’essayer, j’avais beaucoup lu sur l’intérêt du contact physique et du peau à peau. Nous voilà donc partie à notre premier cours.

maman heureuse

 

Celui-ci ne s’est pas très bien passé, bébé était très agité, râlé mais étant une jeune maman un peu gauche je ne me suis pas trop posé de questions. De retour à la maison, j’ai retenté à plusieurs reprises de lui faire des massages, même constat. Mon fils était pourtant un bébé très facile à vivre qui ne pleurait que lorsqu’il avait faim. Au bout de 4 tentatives j’en suis venu à la conclusion qu’il n’aimait pas les massages et ne devait pas apprécier de se faire « tripoter » pendant de longues minutes.

Mon fils à aujourd’hui 7 ans et est un enfant très indépendant, affectivement parlant. Il peut venir faire des câlins pendant de plusieurs minutes ou se lever brusquement de table, pour tout à coup venir faire des bisous mais il faut que la démarche vienne de lui. Il déteste lorsque des gens le touchent, l’embrassent alors qu’il n’a rien demandé. Avec le recul, je me dis que tout petit déjà, il avait affirmé ce trait de caractère, en refusant à sa manière, les massages et ce contact physique non désiré.

Ceci n’est qu’un exemple, pour illustrer le fait qu’un bébé à sa propre volonté et ses propres envies, alors écoutez-le et écoutez-vous. Vous êtes sa mère, il a grandi en vous pendant 9 mois, avez enduré de longues heures de souffrance pour le mettre au monde et l’avez aimé dès la première seconde. Vous êtes la personne la plus à même de comprendre ce qu’il souhaite.

Ecouter les avis, les conseils mais au final faites-vous votre propre opinion. Essayer de nouvelles méthodes, une nouvelles approches jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous convienne le mieux à tous les deux.

Alors que j’étais en enceinte et particulièrement angoissée à l’idée de devenir maman, mon généraliste m’a dit une phrase que je n’oublierais jamais : « Ne vous inquiétez pas, c’est livré avec le mode d’emploi, mais écrit dans une langue qu’au début vous ne comprenez pas, mais c’est comme tout, ça s’apprend » (si, si, c’est véridique mon médecin parle réellement comme ça et c’est génial).

Oui vous allez douter, oui vous allez vous tromper mais faites-vous confiance.

Rappelez-vous qu’on ne naît pas mère, on le devient.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés